Allemagne, Angleterre, Italie 18e siècle (salle 5)

Déjà présente dans les salles précédentes, l’école italienne continue de s’affirmer avec les peintres de la première moitié du siècle des Lumières, notamment le Napolitain Brandi encore marqué par le naturalisme, le Génois Magnasco qui élabora un style très personnel à l’inverse de la facture enlevée et du coloris clair des Vénitiens Bellucci, Diziani et Pittoni.
Le fonds de peinture anglaise fut constitué récemment. Il contient cependant des œuvres aussi signifiantes que deux sujets mythologiques de Zoffany, le Portrait de William Chambers (MNR) et le Portrait de Richard Robinson (MNR) peints par Reynolds ou le Portrait de John Hunter par Lawrence. Les deux études préparatoires de l’Américain Benjamin West pour la chapelle de Windsor et le Portrait de Mrs James Arden par Stuart témoignent des liens artistiques entre les Etats-Unis et son ancienne métropole. Pour leur part,
 
Image de localisation de la salle 5 - musée des Beaux-Arts de Bordeaux