Des prêts exceptionnels pour une exposition exceptionnelle : Eugène Delacroix au Louvre et au MET à New York

Des prêts exceptionnels pour une exposition exceptionnelle : Eugène Delacroix (1798-1863) au musée du Louvre et au Metropolitan Museum of Art à New York

Le musée des Beaux-Arts de Bordeaux possède deux œuvres majeures réalisées par le peintre Eugène Delacroix (1798-1863) : La Grèce sur les ruines de Missolonghi et La Chasse aux lions. Ces deux chefs-d’œuvre sont exceptionnellement prêtés à l’occasion de la rétrospective consacrée à l’artiste à Paris par le musée du Louvre du 26 mars au 23 juillet 2018 puis à New York, par le Metropolitan Museum of Art du 12 septembre 2018 au 6 janvier 2019. Lors de cette seconde étape, un autre tableau appartenant à nos collections fera également le voyage outre-Atlantique : Boissy d’Anglas à la Convention.

Cette rétrospective franco-américaine fait figure d’événement puisqu’il s’agit de la première exposition monographique consacrée à l’artiste en France depuis l'exposition du centenaire de sa mort en 1963. C’est également la première rétrospective dédiée à l’artiste aux Etats-Unis.

                   

La Grèce sur les ruines de Missolonghi, 1826, huile sur toile, 238 x 170 cm

La Chasse aux lions, 1854-1855, huile sur toile, 191,5 x 375,5 cm

L’exposition retrace l'ensemble de la carrière artistique de Delacroix et rassemble près de 200 œuvres, des œuvres emblématiques qui firent sa réputation aux salons romantiques des années 1820 jusqu'aux compositions religieuses et paysages de la maturité, en passant par les grands décors publics des années 1830-1850. Le parcours propose également une nouvelle lecture de l'œuvre du maître qui dépasse les clivages traditionnels entre classicisme et romantisme. Au sein de l’exposition, La Grèce du musée de Bordeaux est présentée aux côtés de la fameuse Liberté guidant le peuple, dont elle constitue à bien des égards le prototype.

Les trois tableaux bordelais, entrés sur les inventaires du musée respectivement en 1852, 1856 et 1886, ont marqué les visiteurs du musée, et en particulier les artistes. Parmi les peintres fameux qui arpentaient régulièrement les salles du musée, on note la présence d’Odilon Redon (1840-1916) et plus tard d’André Lhote (1885-1962) qui copièrent les œuvres du grand maître romantique.

   

Préparation de "La Chasse aux Lions" avant le grand départ, photo F.Deval, mairie de Bordeaux

Le départ des tableaux de Delacroix est ainsi l’occasion de sortir des réserves les copies réalisées par ces deux artistes : La Chasse aux lions et La Grèce sur les ruines de Missolonghi par Odilon Redon, Boissy d’Anglas à la Convention par André Lhote.

Par ailleurs, cet accrochage est complété par la présentation d’une œuvre provenant d’une collection particulière, qui représente le Portrait d’Anne-Claire Pierret, peint par Eugène Delacroix dans les années 1820. Il représente la jeune Anne-Claire Pierret (1821-1904), fille de l’un de ses amis les plus chers, Jean-Baptiste Pierret (1795-1854). Delacroix croque à de nombreuses reprises, au crayon ou à l’huile, l’ensemble des membres de la famille.

 

Départ de la Chasse aux Lions, photo F.Deval, mairie de Bordeaux

Départ de la Chasse aux Lions, photo F.Deval, mairie de Bordeaux