Le réseau FRAME

Partenariat entre le musée des Beaux-Arts de Bordeaux et le Virginia Museum of Fine Arts dans le cadre du réseau FRAME rapprochant les collèges Richmond aux Etats-Unis et Cassignol à Bordeaux.

1. Présentation de l’initiative de partenariat

Durant l’année scolaire 2017-2018, le musée des Beaux-Arts de Bordeaux est associé au VMFA (Virginia Museum of Fine Arts), dans le cadre du réseau FRAME (French Regional American Museum Exchange)  et a rapproché le collège Cassignol (Bordeaux) et le Collegiate School (Richmond) dans un partenariat sur la base d’actions ciblées sur une sensibilisation à l’histoire des arts et du patrimoine et des échanges linguistiques. Cette coopération internationale a débuté en 2014.

1. Partenariat et réseau FRAME

Ce dispositif est développé dans le cadre du réseau FRAME qui réunit vingt-six musées régionaux français et nord-américains dont la vocation est de favoriser l’émergence et la réalisation de projets bilatéraux et communs en matière d’expositions et de programmes éducatifs.

2. Thème du projet

Ce projet intégré dans le dispositif des programmes éducatifs inclusifs du réseau FRAME, aborde le thème de la « frontière ». Deux classes de collèges échangent au sujet des œuvres appartenant aux collections permanentes des deux musées et sur l’actualité.

3. Partenariat  international

Forts de la mise en perspective de leurs collections, véritables témoignages universels de l’humanité, les musées, en tant que lieux de citoyenneté, participent aux grands enjeux de notre temps. Aujourd’hui de nombreuses institutions s’engagent dans des programmes reliés aux phénomènes de société. La question du lien entre les cultures, de l’inclusion et du savoir vivre ensemble sont au cœur de ces considérations.

 

 
Lettres des collègiens français reçues et étudiées par leurs correspondants au Collegiate School de Richmont

 

2.  Projet éducatif

Ce projet FRAME axé sur la thématique « la Frontière » confirme le rôle social des musées, en les inscrivant dans une dynamique internationale. Pour ce faire une approche pluridisciplinaire est adoptée, impliquant des médiateurs culturels et des professeurs d’anglais, de français, de mathématiques, d’arts plastiques en vue de sensibiliser les jeunes à l’histoire des arts, au patrimoine et aux grands enjeux historiques tout en favorisant les échanges linguistiques de part et d’autre de l’Atlantique. Ce programme intitulé Des Ponts par delà les frontières, présenté à Saint-Louis dans le Missouri, à Hartford dans le Connecticut et à Paris, est un programme modélisable étendu à d’autres musées, Tours et Richmond par exemple.

1. Déclinaison des axes d’action en sept points :

1. Découverte du musée des Beaux-arts de Bordeaux et du Virginia Museum of Fine Arts de Richmond et de leurs collections permanentes. Visite effectuée pour les Bordelais au musée de Bordeaux le vendredi 6 octobre de 13h30 à 15h30 et présentation du réseau FRAME.

2. Échanges épistolaires entre les élèves des collèges  sur la plateforme Challenge U.   Le dialogue entre les élèves débute au mois d’octobre avec des lettres manuscrites de présentation aux correspondants, sur des œuvres choisies parmi celles du Virginia Museum of fine Arts de Richmond et du musée des Beaux-Arts de Bordeaux.

3. Intervention de la médiatrice du musée au collège Cassignol devant les élèves de troisième afin d’approfondir l’étude une fois par mois (soit 8 séances) des tableaux sélectionnés. Isabelle Beccia, chargée de la médiation institutionnelle anime un atelier pédagogique en lien avec le thème de la frontière en collaboration avec les professeurs.

4. Étude très précise d’un tableau abordé sous les aspects artistiques et littéraires. Aborder le thème de la « Frontière » et du « Territoire » implique une réflexion sur la question, de l’identité, de la diversité, de la représentation de l’altérité, de la reconnaissance de différents modes de vie, de cultures de l’autre côté de la frontière. Cette approche permet d’évoquer la question de l’immigration, de l’intégration : autant de sujets qui peuvent être abordés avec les élèves à partir des collections des musées et dans le respect du contenu des œuvres et de chacun. Ce programme s’inscrit dans le respect des valeurs d’égalité de la République (caractéristiques sociales, ouverture à tous, mixité, égalité hommes-femmes, et non-discrimination).

5. Pratiques artistiques et mathématiques à l’atelier, séances vidéo, interviews, productions, échanges et préparation de la nuit des musées.

6. Participation à la nuit des musées (le samedi 19 mai 2018). Les élèves du collège Cassignol deviennent  médiateurs en présentant une œuvre du musée des Beaux-arts de Bordeaux. Lors de cet événement, dans le cadre de l’opération « La classe, l’œuvre » un partenariat entre le Ministère de la Culture et le Ministère de l’Education Nationale, les collégiens sont acteurs et évoquent leur travail de l’année écoulée.

7. Participation des collégiens à la réflexion et production de l’exposition' 'Par-delà les frontières. Echanges Bordeaux-Richmond'' se déroulant de juin à septembre 2018 au musée des Beaux-Arts de Bordeaux afin de présenter les réalisations produites lors des ateliers dont des interviews, des photographies, des dessins et des vidéos.

  
Visite au musée des Beaux-Arts de Bordeaux

Ce dispositif de programme éducatif inclusif présenté à Saint Louis en 2015, à Paris en 2017, est un projet modélisable qui a été retenu par le département de la Politique des Publics du ministère en 2016. Ainsi, il a obtenu une subvention destinée à l’achat du matériel pour les ateliers et à l’opération « La classe, l’œuvre » menés au collège de Cassignol. Envisageant la co-création comme leitmotiv, les programmes éducatifs inclusifs permettent également aux jeunes d’être investis et acteurs autour des phénomènes de société.  La thématique de la Frontière (the Frontier/border) permet d’aborder la question du lien entre les cultures, de l’immigration, de l’inclusion et du savoir vivre ensemble. L’exposition organisée par l’institution permet de rappeler le rôle du musée, lieu neutre, tremplin favorisant la réflexion des publics sur leur contemporanéité.

 
Exemple de travaux comparatifs menés aux États-Unis. De gauche à droite : Eastman Johnson, A Ride for Liberty – the Fugitive Slaves, 1862, VMFA, Richmond - Image tirée du New York Times au début de l’année 2017, DR

3. Acteurs, Participants 

1. Acteurs

- Personnel éducatif aux Etats-Unis

-       Monica Johnson, Collège Richmond, professeur de français.

-       Twyla Kitts, musée de Virginia, responsable éducatif.

- Personnel éducatif en France pour l’année 2017/2018

-       Hélène Saulière, Collège Cassignol, professeur d’anglais.

-       Florence Fau, Collège Cassignol, professeur de français. 

Alain Jeammet, Collège Cassignol, professeur d’arts plastiques.

 - Personnel du musée :

-       Isabelle Beccia, musée des Beaux-Arts, chargée de la médiation institutionnelle : initiative et suivi du projet.

- Membre FRAME :

-       Émilie Vanhaesebroucke, FRAME France, directrice adjointe.

2. Participation

En 2018, 44 élèves américains,  60 en France (3ème)  sont investis dans l’action.

; lettres des collégiens français reçues et étudiées par leurs correspondants au Collegiate School à Richmond © Monica Johnston

Lettres des collégiens français reçues et étudiées par leurs correspondants au Collegiate School à Richmond © Monica Johnston